banniere peintures bernard conte
     
titre page biographie  
Né le 22 juillet 1931 à Cézens dans le Cantal, Bernard Conte partage le temps de son enfance entre l’Auvergne et la région parisienne. L’Auvergne où il retrouve ses cousins dans la propriété de ses grands-parents, est synonyme de liberté, amour, découvertes, une vie parfois rude, mais pleine de richesses et de nombreux bonheurs.

A Sèvres Bernard Conte y passe toute sa vie. D’abord chez ses parents, grainetiers Grande Rue, puis avec son épouse et ses deux enfants, sur les coteaux près du bois de Saint Cloud. Dès l’école primaire, il manifeste un attrait particulier pour le dessin et la peinture. Ses loisirs sont partagés entre le sport et le dessin. A 7 ans, il trouve un havre pour développer ses dons chez Mariette PORTET, écrivain et artiste peintre, amie de la famille Conte, qui l’encourage à travailler et lui ouvre son atelier. Une profonde amitié naît entre ces deux êtres dont la peinture est le trait d’union. En 1981, date de la sortie de la monographie de Bernard Conte, Mariette Portet nous quitte.

La famille Conte voyait la vocation de peintre de leur jeune fils d’un œil suspect ! Peintre, çà n’est pas un métier ! Aussi, à l’âge de 16 ans, après ses études secondaires, il entre à l’atelier Charpentier, pour y et préparer le concours d’entrée à CAMONDO, où il reçoit pendant 2 ans la formation d’ensemblier décorateur sous l’enseignement de Pierre LARDIN. Ce métier, qui ne correspond pas tout à fait à ses souhaits, lui permet néanmoins de prendre son indépendance.

1952-1957
Bernard Conte est alors âgé de 21 ans. Durant son service militaire effectué à Berlin, il participe à la réalisation de décors pour une troupe théâtrale du contingent. De retour à la vie civile il travaille dans plusieurs cabinets d’architectes décorateurs, dont celui de L.M. SUE. Il se consacre alors à la peinture à mi-temps. Ses œuvres exposées dans les salons parisiens sont remarquées par la presse.

1958
Alors qu’il expose au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts, il est remarqué par le critique d’art Robert VRINAT qui fait son éloge dans un article du Figaro A cette époque il passe une grande partie de la période estivale dans le Cantal où il recueille, au bord des rivières, près des forêts et des villages avoisinant la propriété familiale, une moisson de croquis qui seront sa matière d’œuvre de retour dans son atelier.

1959
Il expose au Salon de la Marine puis à la Nationale des Beaux-Arts. Nouveau séjour en Auvergne.

1960
Entre au Salon d’Automne avec une grande toile qui est acquise par un collectionneur Genevoix . Il est présent au Salon de la Marine et de la Société Nationale des Beaux-Arts ; est invité à exposer au Musée de Courbevoie avec un groupe de jeunes peintres. Il travaille dans son petit atelier, Grande Rue à Sèvres.

1961
Bernard Conte n’est pas un mondain. C’est avant tout à sa propre volonté qu’il doit sa réussite. Il commencera véritablement sa carrière en 1961, en recevant le prix de " l’Amateur d’Art " à Paris, journal très célèbre à l’époque, dirigé par Pierre Imbourg, qui permit à bon nombre d’artistes de paraître au grand jour. Cette même année, il est invité avec Michel Jouenne, à entrer dans le groupe des artistes de Ville d’Avray dit " l’Atelier de Ville d’Avray ", avec lequel il se manifestera tous les ans au printemps, d’abord à l’Auberge " Cabassud ", puis au Château de Ville d’Avray. Il consacre alors presque tout son temps à peindre.

1962
Amoureux de la nature, ses sujets favoris voguent parmi les paysages d’Auvergne bien sûr, mais aussi la campagne normande, et vont alors s’orienter vers la Vendée, notamment sur l’Ile de Noirmoutier où il se rend fréquemment l’été pour dessiner. Humant les odeurs, capturant les couleurs, croquant la vie au rythme des marées, ses promenades le préparent à s’imprégner de l’atmosphère qu’il fera revivre sur ses toiles : marées basses et étiers particulièrement présents au cours de cette période. Lors de sa première exposition de groupe à la Galerie Montparnasse 27, ses œuvres attirent l’attention de Raymond CHARMET, qui les signale dans le journal ARTS.Il est présent aux Salons d’Automne, de la Nationale des Beaux Arts et des Indépendants.

1963
Première exposition personnelle à la galerie d’ATRI, rue de la Boétie. L’exposition est présentée dans l’émission télévisée d’Adam SAULNIER, et Guy DORNAND lui consacre un article élogieux dans le quotidien LIBERATION. Il participe au groupe PRESENCE FIGURATIVE, Galerie d’AUTZENBERG. La Ville de Paris acquiert la toile qu’il est invité à présenter au Prix ANTRAL. Il reçoit le Prix du Conseil Général de Seine et Oise à Versailles, qui acquiert sa toile primée. La Galerie Française de Cannes organise, pour lui une exposition particulière. Il sera présent tous les ans aux salons d’Automne, à la Société Nationale des Beaux-Arts et des Indépendants

1964
Entre à la Galerie MALAVAL de Lyon, pour une exposition de groupe avec FRIBOULET, GUERRIER, CRAMOYSAN, B. BUFFET, etc. Ses toiles sont également exposées aux salons : Terres Latines, des Indépendants des Artistes Français, dans la section Henry Hérault sur le thème de la neige. Expose au même moment au Salon de Saint-Rémy au château de Coubertin, et à la Galerie FROST AND REED de Londres.

1965
Est Invité à participer à plusieurs expositions de groupe :
- l’une organisée par Mme PETRIDES, à la Galerie BOSC.
- au Salon " La Vigne et le Vin " au Château LASCOMBE
- à la Galerie des ARTS, rue du Bac à Paris.
Il reçoit cette même année le grand prix du Conseil Général de Seine et Oise au Salon de Taverny.

1966
Exposition particulière à la Galerie PRESTIGE DES ARTS, rue du Bac à Paris, au cours de laquelle Adam SAULNIER présente une dizaine de ses œuvres dans son émission télévisée. Est invité à prendre part au prix Othon FRIEZ à la Galerie MONTMORENCY et à entrer au Salon COMPARAISONS. Au salon des Artistes Français il expose dans le groupe qui traite " la vie en rose ".
Bernard Conte installe son atelier rue Jules Sandeau à Sèvres, où il peut travailler dans un grand espace. Sa peinture se libère.

1967
Bernard Conte reçoit le prix de la fondation TAYLOR et le prix Marthe ORANT.
Invité d’honneur au Centre Culturel de BEZONS, il présente 25 toiles.
Expose à la Galerie CERNUSCHI à New York avec un groupe de peintres français.
Participe aux salons parisiens habituels.

1968
Il rencontre celle qui deviendra son épouse, Catherine, qui lui fera découvrir la côte varoise et ses calanques.
Quelques personnages apparaissent dans ses œuvres qui ne sont pas des portraits, mais plutôt des incantations poétiques, laissant libre cours à l'imagination.
L’ambassade du Congo acquiert 2 de ses toiles au cours de l’exposition de l’Atelier de Ville d’Avray.
Il passe pour la première fois en salle de ventes à DROUOT avec la collection BELIN ; le collectionneur LEVIS rachète ses toiles.
Il participe toujours aux salons : Comparaison, Automne, Nationale des Beaux Arts, Indépendants.

1969
Participe à une exposition de groupe à Houston (Texas), ainsi qu’aux salons habituels.
A Noirmoutier, où il avait l'habitude de passer une partie de ses vacances d'été, il acquiert l’une des plus vieille maison de pêcheur de l’Ile de Noirmoutier, et transforme cette bâtisse du XVIIe siècle en un restaurant rustique, appelé " La Brocherie " qui deviendra à la mode dans l’île, pendant la période estivale. On y mange des viandes et poissons grillés, préparés devant une grande cheminée, accompagnés de musique sud américaine.
C’est une nouveauté pour l’époque, et il fera école. Ses clients deviennent des amis, son amour du contact avec les autres et le plaisir de recevoir sont en opposition avec la vie de solitaire qu'il mène le reste de son temps dans son atelier face à sa toile. Pourquoi cette brocherie ? Comme il disait à ses amis peintres, qui pour la plupart exerçaient le métier d’enseignant : " c’est mon professorat " ! Il gardera ce restaurant pendant 8 saisons, lui permettant ainsi de garder une certaine liberté face aux exigences des marchands de tableaux et des collectionneurs.
Cette indépendance lui a permis de poursuivre ses recherches dans les formes, et les couleurs.

1970
Sa palette s’éclaircit, les formes sont plus dépouillées, les couleurs sont plus diversifiées.
Il se rend toujours régulièrement à Noirmoutier où il va puiser une grande partie de ses sources d’inspiration, pour en rapporter des œuvres aux harmonies variées, et à l’atmosphère reposante décrite dans ses marées basses ou ses bords d’étiers.
Voyage au Maroc où il découvre les souks colorés et contrastés qui vont faire évoluer encore sa palette.
Nouvelle exposition particulière de ses œuvres à la Galerie Régis LANGLOYS, rue Saint-Honoré.
Monsieur HAZEGAWA, courtier en tableau, s’intéresse à sa peinture qu’il expose à la Galerie NICHIDO de Tokyo ; la plus grande partie de ses œuvres de l’époque part pour le Japon.

1971
M. HAZEGAWA organise une seconde exposition personnelle à la Galerie NIHON KOEKI,de Tokyo. Voyage en Espagne ; il travaille dans la région de Cadaquès. Ses sujets changent, mais sa personnalité déjà bien affirmée laisse toujours son empreinte. Bernard Conte reçoit le Grand Prix de la Biennale des Yvelines et sa toile est acquise par le Conseil Général des Yvelines. Il reçoit aussi le Premier Prix SIGNATURES, pour la tendance figurative, tandis que Théo KERG reçoit celui de la tendance non figurative. Plusieurs séjours en Provence durant lesquels il dessine dans la région d’Eygalières et des Baux lui permettent de glaner dessins et croquis qui deviendront des huiles plus tard. Naissance de sa fille Fabienne, qui, adolescente servira de modèle.

1972
Naissance de Matthieu et installation de son atelier dans sa nouvelle maison, rue Brancas à Sèvres (92). Voyage dans le midi dans la région de Marseille où il découvre l’arrière pays et notamment les Alpilles dans la région d’Eygalières, et Oppède le Vieux.

1973
Il expose à la galerie ISETAN de Tokyo, au deuxième Doyenné de Saint-Emilion, à la Galerie Régis Langloys ainsi qu’aux salons parisiens habituels. Nouveau voyage dans le midi, où il se rendra de plus en plus fréquemment.

1974
Bernard Conte est fait Chevalier du Mérite Culturel et Artistique. Il expose à la Galerie ISETAN de Tokyo et participe à l’exposition " VENISE " à la Galerie ALPHA à Vevey et à la Galerie BURDEKE à Zurich, aux côtés de BARDONNE, CARZOU, CHAPELAIN MIDI, HILAIRE, QUIESSE, SHART, etc.… 3ème Doyenné de Saint-Emilion Participe toujours aux salons parisiens habituels, ainsi qu’à Sud 92.

1975
Voyage dans les Alpes vaudoises et au bord du Lac Léman. Quarante œuvres font l’objet d’une exposition personnelle à la Galerie ALPHA de Vevey en Suisse. A Paris, il participe au thème " La musique et les peintres ", dans le cadre du 10ème festival d’été à l’Hôtel SULLY. Participe au groupe du Salon Comparaisons présenté à Vevey. Est également présent à la Galerie MARUBENI de Tokyo. L’Atelier d’Art de Saussy à Noirmoutier le sollicite pour une exposition de groupe à laquelle il participera tous les ans.

1976
Expositions personnelles :
- Galerie Colette DUBOIS, rue Saint-Honoré à Paris.
- Galerie de la Tour au Château de Bazens (Lot et Garonne).
Il est présent à la Biennale des Yvelines qui se tient à l’Orangerie du Château de Versailles.
Séjour dans les landes où les moulières du bassin d’Arcachon lui inspirent de nombreuses toiles.
Découverte de l’Ile de Ré où il glane de nouveaux documents qu’il va coucher sur ses toiles.

1977
Après une exposition personnelle à la Galerie MONTMORENCY à Béziers ; et une exposition de groupe à la Galerie Colette DUBOIS, il participe au salon de Courbevoie au cours duquel sa toile est acquise par la ville. Nouveau séjour à l’île de Ré. Il se retrouve également sur les cimaises du Salon d’Automne et de celles des Indépendants.

1978
Une nouvelle exposition personnelle a lieu à la Galerie de la Tour au Château de Bazens (Lot et Garonne) Bernard Conte est l’invité d’honneur du Salon de la Société des Beaux-Arts de Rueil Malmaison, dont c’est le 10e anniversaire. Il participe au Salon des Yvelines à l’Orangerie du Château de Versailles, aux Salons Comparaisons, d’Automne et Sud 92.

1979
Il expose au Salon ARTS EN YVELINES à l’Orangerie de Versailles où sa toile est acquise par la Préfecture de Versailles. Il réalise de nombreuses toiles sur Paris (Ile de la Cité, Ile Saint-Louis, Canal Saint-Martin…) et continue d’exposer dans les salons habituels.

1980
Voyage en Cornouailles au printemps ; il dessine dans les petits ports.
L’Île de Ré qui lui inspire de nombreuses toiles, deviendra son lieu de vacances favori pendant une dizaine d’années, entrecoupées de séjours dans le midi.. L’Association " Richesses de l’Eure "l' invite à prendre part à l’exposition des Abbayes normandes.
Il expose au SALON D’AUTOMNE, au Salon ARTS en YVELINES à l’Orangerie de Versailles

1981
Sortie de sa 1ère monographie préfacée par Yann LE PICHON.

1982
Il participe à une exposition de groupe qui se tient à la Galerie " La Chèvre d’Or " à Saint-Paul de Vence.

1983
Exposition à " La Condamine " avec Roland Lefranc.
Exposition à la Galerie d’Art de Mirepeisset dans l’Aude, organisée par M. et Mme Lauduique.

1984
Salon de l’Ile Adam où il obtient le Prix de la Palette d’Or . Voyage en Norvège où les fjords de Norvège lui inspirent de nombreuses toiles aux contrastes frappants. Notamment les couleurs vives des maisons de pêcheurs qui sont un refus de l’austérité de la vie menée dans ce pays au climat rude représentée par l’obscurité des montagnes en arrière plan.

1985
Participe à l’exposition organisée à l’Orangerie du Château de Versailles aux côtés de Bardonne, Cara-Costea, Michel Ciry, Hilaire, Jansen, Menthor, Sarthou etc …
Exposition particulière à la Galerie Denise Valtat, rue de la Boétie à Paris.

1987
Exposition à Honfleur à la Galerie de la Lieutenance, avec Roland Lefranc. S.L.A.O. Invité (Article de Yann Le Pichon) à Orléans, dans la Collégiale Saint-Pierre Le Puellier. Voyage en Italie : Venise, les lacs.

1988
Voyage en Norvège d’où il rapporte des toiles colorées et contrastées qui conviennent bien à sa palette.

1989
Exposition à Honfleur – " Galerie La Lieutenance " avec Monique Journod et Marcel Peltier.
Exposition particulière : Galerie Denise Valtat
Invité d’Honneur au Salon " Souvenir Josette Bossez " à Chaville (92).
Il pose son chevalet pendant toute la période estivale sur la côte d’Azur, sur la baie de Sanary. Il adopte définitivement cette région au détriment des îles de l’Atlantique si longtemps peintes et poursuit son étude des calanques qu’il peint avec beaucoup d’originalité.

1990
Participe à l’Exposition " Voyage en Europe " organisée à Fontainebleau par la revue : " Connaissance des Hommes ". Expose à la Galerie d’Art de la Lieutenance à Honfleur avec Roland Lefranc et Monique Journod.

1991
Est l’Invité d’honneur au Salon " Présence des Arts " à Fontenay Le Fleury.
Expositions à Honfleur aux côtés de Michel Jouenne et Roland Lefranc, et dans les autres salons parisiens habituels.

1992
Exposition à Honfleur, avec Monique Journod et Roland Lefranc. Salons parisiens Voyage en Californie

1993
Participe au 12è salon d’Angers. Achat de l’œuvre par la ville d’Angers " Pont Marie "Exposition Galerie Maïté Aubert - Le Havre, avec M. Journod et Michel King.. Exposition de groupe à Paris, Galerie Colette DUBOIS, rue du Fg ST Honoré, à Paris. Exposition à Honfleur, Galerie de la Lieutenance. Salon de Ville d’Avray : Invité d’Honneur.
Exposition de groupe à la Galerie de l’Ermitage au Touquet sous le titre : " Maîtres Contemporains " Salons parisiens

1994
Exposition de groupe au 11ème Salon d’automne de THORIGNY sur MARNE
Exposition particulière à la Galerie Colette DUBOIS, habituels Salons parisiens.
La Galerie Gantois, à Cannes, réalise pour lui une exposition particulière où il montre une quarantaine de toiles aux thèmes variés.
Voyage au Mexique, qu’il n’aura pas le temps de peindre, atteint par la maladie dès la fin de l’année 1994.

1995
Sa production prendra fin cette année là ; Bernard Conte est emporté par la maladie, la 13 mai 1995. Ses oeuvres sont néanmoins présentes aux expositions déjà programmées par lui :
  • Salon de Printemps à VILLENEUVE LA GARENNE : où il est " Invité d’honneur "
  • Exposition particulière à la Galerie de l’Ermitage au TOUQUET.
  • Salon de Ville d’Avray
Différents hommages lui sont rapidement rendus :
  • Salon de Mantes : Hommage à Bernard Conte
  • Salon d’Automne : Hommage à Bernard Conte
  • Expose avec le Groupe Chromalies 95, à Guilherand-Granges, ainsi qu’à l’Ecole Polytechnique à Palaiseau.
APRES 1995

Son épouse est sollicitée par les salons qui avaient l’habitude de l’exposer. Elle poursuit la diffusion de son œuvre en favorisant sa présence dans de nombreux salons.

1996
Salon de Ville d’Avray : Hommage à Bernard Conte
Souvenir de Corot à Viroflay : Hommage à Bernard Conte

1997
Exposition particulière en mai à Parmain (95) Exposition de 40 toiles dont la plupart font partie de collections personnelles, pour inaugurer la salle consacrée aux expositions artistiques de la ville de Parmain. Exposition au salon " Souvenir de Corot " à Viroflay (78)

1998
Exposition au salon " Souvenir de Corot " à Viroflay

1999
M. Kosciusko Morizet, maire de Sèvres et la ville de Sèvres lui rendent un magnifique hommage pendant tout le mois de mai 99. C’est la première exposition d’une telle envergure, depuis sa disparition. Plus de cent toiles, dont la plupart font partie de collections particulières, sont rassemblées dans un très bel espace : le " SEL " (Sèvres Espace Loisirs), ancien pavillon Baltard et marché de Sèvres transformé en centre culturel.
Salon "Souvenir de Corot"à Viroflay. Exposition à la Galerie "Denise Valtat"
Participe avec deux toiles, à la " Biennale d’Art Contemporain " qui se tient à Montargis.

2000
Salon de Ville d’Avray : Hommage à tous les anciens disparus dont Bernard Conte, pour le 40ème anniversaire du salon.
Participation au Salon de Villeneuve La Garenne, où tous les invités d’honneur des années antérieures sont sollicités pour exposer une toile.

2001
Exposition personnelle à la "maison des arts" de la ville de Châtillon (92)

2003
Exposition au centre culturel de Chatenay Malabry (92)

2004
Exposition personnelle à la Galerie TESSEDRE à Paris.

2005
Exposition particulière à la Galerie CRAVERO (Le Pradet - 83)

2007
Exposition particulière à la Galerie Barthélémy de Don à Sanary (83)

2008
Exposition particulière à la Galerie des Remparts à Toulon (83)

2010
Exposition particulière à la Maison du Patrimoine à Six Fours (83)

2012
Exposition particulière à la Galerie du Fort Napoléon à La Seyne sur Mer (83)
version imprimable
  titre page biographie
    | Copyright | webmaster | Plug in Adobe Reader